De la route à la piste
  • 4317

De la route à la piste

De la route à la piste :

Vous trouverez dans ce cours les étapes du passage de votre moto de route ( de type sportive) à une moto de piste (prête pour un championnat de vitesse).

La préparation de votre moto doit être rigoureuse, car ça peut jouer sur votre sécurité et celle des autres pilotes. Votre moto ne sera plus homologuée pour la route.

– Démontage de la moto

1)      Préparez-vous un endroit sec et propre où vous pourrez laisser votre moto plusieurs semaines (le temps que vous mettrez pour réaliser toute la préparation)

2)      Démonter les carénages d’origine en les enveloppants convenablement. Puis les mettre de côté dans des cartons.

3)      Démonter toute la signalisation de votre véhicule (rétroviseurs, clignotants, support de plaque…)

4)      Accrocher les fils électriques et faisceaux de manière à ce qu’il n’y est pas de frottement possible avec les futurs carénages en polyester que vous monterez par la suite. Passer le faisceau à l’intérieur du cadre, de l’araignée ou de la boucle arrière.

5)      Démonter les supports complets de repose pied avant et arrière et les ranger convenablement dans un carton

 Prendre un rendez vous dans notre atelier

– Préparation moteur

1)      Remplacement de la ligne d’échappement complète (idéalement prendre une ligne d’échappement en titane pour son poids qui est plus faible)

2)      Remplacer l’entrée d’air d’origine par une entrée d’air forcée

3)      Débrider votre moteur (car les véhicules français sur route sont bridés à 100 chevaux)

4)      Monter un kit de modification de la cartographie (Exemples : Power commander ou Boitier Yoshimura)

5)      Réaliser une révision complète (jeu aux soupapes, vidange moteur avec de l’huile racing, remplacement du filtre à air et du filtre à huile, graissage et réglage des câbles de gaz et d’embrayage)

6)      Vidanger votre circuit de liquide de refroidissement en le remplacer par de l’eau déminéralisée

7)      Vérifier tous les serrages de votre moteur (serrage au couple constructeur)

8)      Faire régler le kit de modification de la cartographie en réalisant un passage sur banc

9)      Monter un kit de récupération des trop pleins (tuyaux : de liquide de refroidissement, de trop plein d’essence, des vapeurs d’huile moteur et de la mise à l’air du réservoir)

– Préparation du chassis

1)      Remplacer votre amortisseur d’origine par un amortisseur racing avec un ressort adapté à votre poids

2)      Remplacement de la cartouche de votre fourche avec des ressorts adaptés à votre poids et un niveau d’huile suivant la préconisation du constructeur

3)      Remplacer votre kit chaîne par une chaîne racing (en 520 : gain de puissance car moins de perte), renforcée et avec une démultiplication adaptée (plus courte qu’à l’origine)

4)      Si vous n’avez pas d’amortisseur de direction, pour éviter tout guidonnage, il est fortement conseillé d’en installez un

5)      Monter un kit de commandes reculées en inversé ou non (chaque pilote à sa préférence)

6)      Remplacer l’araignée d’origine par une araignée racing (plus légère et moins coûteuse en cas de chûtes). Puis remettre correctement le capteur de chûtes et le tableau de bord

7)      Remplacer les demi-guidons d’origine par des demi-guidons racing (moins coûteux en cas de chûtes et mieux profilés). On peut remplacer seulement le tube en cas de chûte

8)      Monter des butées de guidon soit sur votre cadre soit sur vos tubes de fourche

9)      Remplacer le liquide de frein d’origine par du liquide de frein racing (ou le point d’ébullition est plus élevé). Pour les plaquettes de frein vous pouvez monter des plaquettes compétition (suivant votre budget et votre niveau)

– Finitions

1)      Protéger votre moto des chûtes éventuelles : carters moteur, radiateur, cadre, boucle arrière, axes de roue avant et arrière, et le haut des tubes de fourche

2)      Freiner : les vis d’étrier de frein avant et arrière, le filtre à huile, la vis de bouchon de vidange, le bouchon de remplissage du liquide de refroidissement et le bouchon de remplissage d’huile moteur

3)      Monter vos carénages en polyester (sans oublier les trous et les bouchons dans le sabot moteur au diamètre prescrit par le règlement de votre championnat)

4)      Régler votre poste de pilotage

5)      Contrôler que toutes les vis sont bien serrées au couple constructeur, que le capteur de chûtes soit monté dans le bon sens et que les niveaux d’huile, d’eau et de liquide de frein soient bons, que la tension de chaîne soit bonne, que la poignée de gaz revienne bien et qu’il n’y a pas de câbles ou d’autres choses qui touchent le carénage lorsque l’on braque à fond à droite puis à gauche

 Prendre un rendez vous dans notre atelier

 

A voir également
A voir également
Points de contrôle avant roulage
Partie Cycle
Acquisitions de données
Tracé des circuits moto
Copyright © 2011-2016 ; SASU GEOMOTO au capital de 12 000€ ; Siret: 753 314 731 00013 Création : Youdemus, agence web pragmatique