Outillage et utilisation des consommables
  • 12740

Outillage et utilisation des consommables

Outillage et utilisation des consommables

Ce tutoriel vous aidera à choisir correctement le consommable ou l’outil destiné à son utilisation. Il est important de travailler avec des outils en bon état, propres et rangés. La mécanique comprend des risques si on l’a pratique sans pré-requis.

Les consommables
  • La graisse Marine :

Axes de leviers, frein et embrayage, les bornes de la batterie, les axes de roues, les vis de tendeur de chaîne secondaire, les poulies primaire pour les scooters.

  • La graisse haute température :

Les vis d’étrier de freins, les vis de pot d’échappement

  • La graisse à chaîne :

On peut l’utiliser pour différentes applications. La lubrification de la chaîne bien sûr, mais aussi : les câble de gaz, de starter, d’embrayage, sur les articulations, pédale de freins, les rotules de sélection.

  • La graisse anti-gel :

Dans toutes les serrures, c’est une graisse qui ne gel pas. Bouchon d’essence, contacteur à clé, serrure de selle, serrure de casque.

  • Le dégrippant :

Aux articulations de repose pied AV et AR.

Dans le phare, la boîte de fusibles, les relais et les connecteurs électriques.

En pratique:
  • Le graissage des axes de roues permettra un démontage facile des broches qui ne seront pas grippées sur les roulements de roues
  • Le graissage des vis d’étriers de freins qui arrivent à se soudées dans les étriers à causes des t° excessives atteintes lors des freinages.
  • La graisse antigel dans les serrures évitera d’avoir une clé endommagée par des serrures dures à manipuler.
  • L’anti-humidité évite une oxydation des contacts électriques.
  • Le graissage des articulations de reposes pieds évitera des bruits voir des blocages d’ouverture.
  • Le graissage des axes de leviers évitera des bruits et une usure prématurée des leviers au niveau de l’articulation.
  • Certains étriers de freins possèdent des axes de plaquettes filetés, un graissage de ceux-ci s’impose.
  • Dans les poulies primaires de Scooter les galets devront être graissés pour éviter une usure prématurée de ces derniers, (mise à part les galets auto lubrifiés).
  • Les vis de tension de chaîne secondaire vissées dans les bras en aluminium auront-elles aussi tendance à gripper si elles ne sont pas graissées.
  • Les bornes de batteries doivent être graissées pour éviter l’oxydation.
L’outillage à main

Les outils usuels sont les plus importants car ils conditionnent le démontage et le remontage des éléments. La liste d’outils que nous allons détaillez ensemble, est la liste minimum pour effectuer un travail de qualité.

Les pinces :
  • La pince à bec, les becs peuvent être droits ou coudés
  • La pince coupante très utile pour intervenir sur le faisceau électrique.
  • La pince multiprise, sa particularité est de pouvoir se régler à la dimension des éléments à saisir.
  • La pince étau, elle permet de saisir une pièce en se verrouillant. Elle est principalement utilisée pour débloquer un axe ou une vis.
  • Les pinces à circlips. Elles sont spécifiques à leurs utilisations. Elles permettent d’ouvrir un clip pinçant ou ouvrant
  • Les pinces plates, elles sont généralement trois fonctions : Pincer, Bloquer et Couper
Les tournevis :

Il y a deux grands modèles de tournevis : les plats et les cruciformes.

Ils existent également de différentes tailles :

  • Les tomes pouces.
  • Les petits.
  • Les moyens.
  • Les grands.

Les tournevis cruciformes ont deux types d’empreintes :

Les empreintes Philips

Les empreintes Pozidrive

Les clés traditionnelles :
  • Les clés à pipes : les plus utiles sont les clés débouchées avec la partie coudée en 6 pans et la partie droite en 12 pans.
  • La clé à molette : très pratique pour démonter un écrou dont-on a pas la clé, grasse à sa molette elle s’adapte à n’importe qu’elle diamètre.
  • Les clés mixtes : avec un coté en fourche et un coté à œil.
Les clés en T :
  • Les T 6 pans : très utile pour le démontage rapide des vis et écrous.
  • Les T BTR : ils sont utilisés pour le démontage des vis 6 pans creux.
  • Les clés à bougies : celles-ci sont pratique puisqu’elle emprisonne la bougie dans la douille ce qui permet de la sortir du puit sans problème.
Les outils à frapper
  • Le marteau est utilisé pour choquer les pièces métalliques, ex : un chasse.
  • Le maillet en nylon est utilisé pour décoller en douceur les carters
  • Le maillet en caoutchouc est utiliser pour le décollage des pièces tendre, ex : les pneus.
  • Les chasses goupilles : ils sont utilisés pour chasser un axe, une goupille etc.
Les douilles :

Les douilles sont utilisées avec des rallonges, des cliquets et des cardans, très pratique pour atteindre les vis inaccessibles.

L’outillage de remise en état
  • Les tarauds
  • Les filets hélicoïdaux : ils sont utilisés pour remettre un filetage de même diamètre que l’origine, ils sont utilisés pour remplacer un filetage défectueux.
  • Les limes : il y en a de différentes formes : les rondes, les plates et les demi rondes.

Elles sont utilisées pour remettre en état les surfaces métalliques suite à un choc par exemple.

L’outillage des ateliers moto
  • La table élévatrice : sont utilisation est simple puisqu’elle est alimenter en air comprimé, voyons ensemble les 7 points importants de cette table.
  • Le lève moto : cric permettant de lever la moto pour la dépose du train AV.
  • Les béquilles d’atelier : permettent de levier l’AV, l’AR ou les deux en même temps.
  • Le compresseur : il permet d’alimenter en air comprimé l’ensemble de l’atelier, sa capacité est variable selon la taille de l’atelier et le nombre d’outils pneumatiques utilisés. Il faut vidanger la cuve régulièrement afin d’éliminer l’eau pour de pas endommager les outils.
  • Le vidangeur : c’est un bac de récupération d’huile qui permet d’effectuer plusieurs vidanges avant de le vider.
  • Le vidangeur traditionnel : il est équipé d’un bec verseur pour faciliter la vidange du bac.
  • Equilibreuse statique : elle permet d’équilibrer les roues en mode statique.
  • Le gonfleur : il permet de mettre les roues à la pression préconisée par le constructeur.
  • La presse : elle permet de sortir ou de remboîter des pièces comme des roulements de vilebrequin par exemple.
  • La fontaine de nettoyage : elle permet de nettoyer les pièces avec un produit réglementé, ce produit doit

être remplacé fréquemment, en général une société d’entretien est chargé du bon entretien de la fontaine.

  • La soufflette et son flexible : permet d’envoyer de l’air sous pression pour sécher ou dépoussiérer les pièces
  • L’établi : indispensable dans les ateliers pour travailler à hauteur d’homme.
  • Le panneau porte outils : il permet de crocher les outils pour qu’ils ne traînent pas partout.
  • La servante : pratique, elle permet de déplacer le poste de travail en aillant un maximum d’outils usuel.
  • L’étau : il permet de bloquer n’importe qu’elle pièce entre ses mâchoires afin de laisser les main libres, il se fixe généralement sur l’établi.
  • Le marbre : il permet de positionner une pièce sur une surface parfaitement plane.
  • La perceuse à colonne : elle permet le perçage des pièces avec une relative précision.
  • Le touret : il permet de meuler ou brosser différentes pièces.
  • Le pistolet à choc : utilisé pour le démontage rapide de certaines vis.
  • La scie à métaux : très pratique pour scier les métaux de toutes nature.
  • La boîte de forets : utilisé pour le perçage de n’importe quel diamètre.
  • Le vé : il permet de maintenir un axe quelconque pour vérifier avec des comparateurs ci l’axe est voilé. Ils se posent sur un marbre.
L’outillage spécifique
  • Les clés dynamométriques : elles permettent de serrer les vis à un certain couple de serrage préconisé par les constructeurs.
  • Le compressiomètre : permet de relever la pression de compression des moteurs à combustion interne afin de les diagnostiquer.
  • Le bloc embrayage universel : il permet de bloquer la noix d’embrayage afin de débloquer l’écrou de fixation de l’embrayage.
  • Le bloc volant universel : il permet de bloquer le volant en rotation afin de débloquer leur fixation.
  • La clé angulaire : elle est utilisée pour le serrage des vis à une certaine valeur angulaire donnée par le constructeur.
  • Les tournevis coudés : ils sont utilisés pour le réglage des vis de richesse ou d’air, il y a deux grands modèles : le tournevis avec flexible (mauvaise sensibilité) et le tournevis à renvoi d’angle (bonne sensibilité de réglage).
  • Les arraches volant : très pratique pour extraire les volants sur les moteurs.
  • L’extracteur de roulement : indispensable pour extraire les roulements de vilebrequin.
  • Le chargeur de batterie : il permet de charger les batteries afin de les apporter à une tension convenable. Les chargeurs pour batteries sans entretien sont spécifiques.
  • Le multimètre : cet appareil est indispensable pour le diagnostic en électricité, il permet de relever toutes les valeurs électriques.
  • Le voltmètre de crête : indispensable pour le diagnostic des allumages électroniques.

Il permet de mesurer la tension de crête qui est l’amplitude maximum d’une impulsion électrique.

  • Le rodoir : il permet d’effectuer le rodage des soupapes.
  • Le réglet : il permet de mesurer, tracer n’importe quoi.
  • Le tournevis étoile : indispensable pour démonter les bouchons de regard sur les carters moteur.
  • La nourrisse : elle permet d’alimenter en essence une moto sans son réservoir.
  • Le jeu de cales : il permet de régler ou mesurer un jeu de fonctionnement.

 

 

A voir également
A voir également
Analyse numérique des systèmes mécanique
La Transmission
Le Graissage
Composition et calculs moteur
Copyright © 2011-2016 ; SASU GEOMOTO au capital de 12 000€ ; Siret: 753 314 731 00013 Création : Youdemus, agence web pragmatique